À propos du musée

Un trésor caché au grenier

Un petit miracle se cache dans le cœur historique d’Amsterdam : le musée Ons’ Lieve Heer op Solder. Les visiteurs partent à la découverte d’une maison de maitre parfaitement conservée datant du Siècle d’Or. Des couloirs et des escaliers étroits mènent aux pièces à vivre, aux cuisines et aux lits clos historiques pour finir par ce qui est littéralement le haut lieu du musée : une véritable église située au grenier.

De Sael - Arjan Bronkhorst

L’aménagement de l’église avait été commandé par un ancien propriétaire de la maison, le riche marchand catholique Jan Hartman (1619-1668). Il y habitait avec sa famille à une époque où le culte catholique était officiellement interdit en Hollande. Les protestants avaient pris le pouvoir d’Amsterdam en 1578. Les catholiques, qui représentaient aux dix-septième et dix-huitième siècles environ un cinquième de la population de la ville, furent alors relégués au second plan. Les églises officielles ne pouvaient plus accueillir les messes catholiques et étaient désormais destinées au culte protestant. 

Tolérance
Originaire d’Allemagne, Jan Hartman acheta en 1661 non seulement la maison sur le canal de l’Oudezijds Voorburgwal, mais également les deux maisons situées à l’arrière. Il fit ensuite réunir les étages supérieurs des trois maisons pour permettre l’aménagement de l’église. L’administration municipale protestante était au courant de l’existence de l’église « clandestine » au grenier, mais tolérait pratiquement toutes les convictions religieuses dans la ville. L’église au grenier est par conséquent un exemple typique de la tolérance (religieuse) caractéristique de la Hollande, dont les bases furent jetées au seizième siècle par Guillaume d’Orange. Encore aujourd’hui, la liberté de la foi et la liberté de conscience forment les piliers du musée. Le musée Ons’ Lieve Heer op Solder est aussi un lieu d’histoire propice à la réflexion.

Extension
Le musée Ons’ Lieve Heer op Solder est le plus ancien musée d’Amsterdam, après le Rijksmuseum. Il attire chaque année plus de 100 000 visiteurs. Ce monument unique du Siècle d’Or doit sa préservation surtout à des initiatives privées. En 2015, un bâtiment supplémentaire, situé au 38 Oudezijds Voorburgwal, a été adjoint. Ce bâtiment forme depuis lors l’entrée du musée, les deux édifices étant reliés entre eux par un passage souterrain. Le musée Ons’ Lieve Heer op Solder est aujourd’hui un musée de site, un lieu qui fait revivre l’histoire, où chaque objet est ancien et authentique, où le visiteur s’immerge dans l’histoire de la maison et de la ville, tout en restant en lien avec l’actualité.