Sael

La Sael, ou pièce d’apparat, est la pièce où le marchand Jan Hartman recevait ses hôtes. Ceux-ci étaient certainement impressionnés par tant de richesse, ce qui était précisément le but du maitre de maison.

Hartman était originaire de la petite de ville de Coesfeld, en Allemagne. À Amsterdam, cet apprenti boulanger devenu riche homme d’affaires tenait à faire étalage de sa prospérité et de sa réussite. Soucieux d’affermir son statut social, il fit décorer la cheminée d’armoiries de lui-même et de sa femme, bien qu’il ne fût pas noble. 

La remarquable symétrie dans l’agencement de la Sael est hautement représentative du classicisme hollandais. Ce style était très prisé au Siècle d’Or. Le motif symétrique du plancher se répète dans les neuf cassettes du plafond.

L’ensemble de la Sael date du dix-septième siècle. Pendant la restauration, le crépi blanc des murs s’est révélé plus tardif. Celui-ci a donc été soigneusement enlevé et les restes de la couche précédente ont été méticuleusement analysés. Aujourd’hui, le crépi a retrouvé sa couleur de l’époque de Hartman : jaune avec une légère nuance d’orange.